Publicité
Publicité
Analyse - 18/06/2021

Pourquoi les réseaux de distribution ne sont pas tous logés à la même enseigne ?

En Europe, Stellantis initie la refonte de son réseau. Pendant ce temps, aux Etats-Unis, les réseaux de distribution sont en pleine effervescence. La demande pour des voitures neuves ou d’occasion reste forte et l’offre manque cruellement. Il faut pouvoir servir des clients sans inventaire et donc rivaliser d’ingéniosité pour profiter de ce moment où les volumes sont aussi faibles que les marges sont élevées. Plus facile à dire qu’à faire.

Pourquoi les réseaux de distribution ne sont pas tous logés à la même enseigne ?

Auteur : Bertrand Rakoto

La lecture de cette actualité est réservée aux abonnés.

Partager cet article


Comment consulter cette actualité ?

Vous avez un abonnement INFORMATIONS, MARCHÉ ou CLUB : Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Choisissez une offre d'abonnement

En souscrivant un abonnement INFORMATIONS au prix de 122,52 € TTC/an

Je m'abonne

Découvrez nos abonnements MARCHÉ et CLUB pour profiter d’un accès illimité aux actualités et de leurs avantages spécifiques !

DÉCOUVREZ TOUS NOS ABONNEMENTS !

Vous pouvez aussi accéder aux actualités à l’unité ou par pack de 10

1 actualité

3,50 € HT

Pack 10 Actualités

30,00 € HT

Autres actualités

Edition du 18/06/2021

Lancement 100% digital de l’EQA : on fait le bilan

Les groupes GGE, Hamecher et Huillier, ont fait appel à la puissance de feu de LiveCars pour mutualiser une opération marketing inédite : la présentation en direct sur internet de l’EQA par Malika Ménard, Miss France 2010. Comme promis, on fait le bilan de l’opération.

Réseaux

Aramis Auto a réussi sa levée de fonds de 250 millions d’euros

C’est la plus importante introduction en Bourse sur Euronext Paris depuis 2019 : Aramis Group va mettre entre 20 et 23% de son capital en Bourse et lever 250 millions d’euros de cash pour financer sa croissance. Stellantis reste un solide actionnaire, à 60,6%, d’une entreprise dont la capitalisation boursière atteint 1,9 milliard d’euros.

Internet

Catégorie Analyse

Rémi Cornubert : "Il y a un risque important que les constructeurs zappent la génération de moteur Euro 7"

Expert des questions automobiles, Rémi Cornubert estime que la stratégie "Fit for 55", dont les règlementations ont été publiées le 14 juillet dernier, en revenant sur les objectifs CO2 décidés à peine 2 ans avant rompt la confiance des industriels dans les politiques. C’est ce qui les conduit à accélérer le passage au tout électrique. Il est très pessimiste sur l’enchaînement des conséquences des décisions actuelles qui vont conduire à moyen terme à un effondrement du marché et une explosion sociale. Dépressifs s’abstenir…

16/09/2021

Coincer la bulle

Aujourd’hui on descend en ville, à la rencontre d’un guépard, des lapins éteints de la Porte Maillot, et d’une petite voiture aussi rigolote au Brésil que dans les rues de Paris… ou de Rome.

16/09/2021

Le rêve du groupe Volkswagen de contrôler le parc des véhicules électriques vendus pour maîtriser la batterie peut-il devenir réalité ?

Herbert Diess a fait grand bruit en évoquant à Munich devant les journalistes une très sérieuse piste de travail de son groupe qui consiste à rechercher un contrôle maximal sur les batteries installées dans les véhicules qu’il produit. Pour cela, les leasings concerneraient non seulement la "première vie" des voitures mais aussi les secondes et troisièmes. Lorsque le temps du recyclage viendrait, le groupe étant resté propriétaire, il aurait toute latitude d’organiser l’affaire au mieux de ses intérêts économiques. Séduisant, ce schéma remet en selle une série d’idées "révolutionnaires" récurrentes. Les raisons qui ont conduit ces révolutions à ne pas avoir lieu restent assez claires et il y a fort à parier que la part du monde réel qui pourra rentrer dans le "projet stratégique" de Herbert Diess restera minoritaire.

13/09/2021

Rentrée automobile 2021, entre concurrents, les hostilités reprennent

Les actualités se font nombreuses pour la rentrée automobile. Hyundai annonce sa charge pour l’hydrogène, Toyota investit dans les batteries et le groupe Volkswagen occupe l’espace médiatique à l’occasion du salon allemand qui se tient cette année à Munich. La reprise pousse les constructeurs à cesser de ruminer les pertes de volumes dues au Covid et à la pénurie de composants. A l’heure où les gouvernants prennent plus de décisions technologiques que les ingénieurs, il faut démontrer son agilité.

10/09/2021

Eh bien dansez maintenant !

Aujourd’hui, c’est une chronique à lire à toute allure que je vous propose. Enfin, si la météo le permet...

09/09/2021

Chevrolet Bolt : des incendies qui arrivent au plus mauvais moment...

A peine quelques années après des rappels massifs, GM est de nouveau sous les feux de l’actualité pour rappeler ses Chevrolet Bolt. Dix incendies ont été officiellement recensés et le constructeur a reconnu des malfaçons pouvant entraîner une combustion spontanée des véhicules lorsqu’ils sont en charge. La situation dure depuis plusieurs mois, pendant ce temps, les clients sont fumasses, la communication de crise n’est pas très étincelante et GM est sur des charbons ardents pour résoudre le problème.

08/09/2021

Neutralité technologique et décarbonation : la fin des illusions

La neutralité technologique qui est un peu l’antienne des débats sur la décarbonation de l’automobile et des transports terrestres n’est plus invoquée que formellement tant il est patent que le choix du véhicule électrique à batterie (VEB) a clairement été fait par l’UE. Perceptible à travers la séquence qui s’est ouverte en 2015, ce renoncement de facto au principe de neutralité technologique est tout sauf fortuit : il fallait probablement qu’il soit opéré pour que la décarbonation s’opère, que soit mis au rebut pour cela le standard qui était jusqu’ici celui de l’industrie automobile et que s’impose le VEB comme nouveau standard universel.

06/09/2021

Some guys have all the luck [1]

C’est entre le Beaujolais et la Capitale des Gaules que démarre la chronique d’aujourd’hui, avant de se poursuivre sur une pelouse californienne taillée aux ciseaux, non sans être passée par le mur de mes #tbt d’ado, à défaut de ceux de ma chambre.

02/09/2021

La question des volumes dans l’automobile deviendrait-elle désuète ?

La situation de pénurie de semi-conducteurs conduit les constructeurs à rationner leur offre et à choisir de servir avec les produits de leur choix les clients de leur choix. Etant donnée la profitabilité associée à cette situation, il serait tentant de rêver qu’elle puisse perdurer et de rechercher les conditions sous lesquelles ce pourrait être le cas. En prenant un peu de recul historique, il ressort que ces situations ne sont pas inédites dans l’histoire de l’automobile mais que leur caractère exceptionnel ne permet pas de prétendre que la question des volumes serait devenue désuète dans l’automobile : le retour à la normale s’opèrera sous un à deux ans et restaurera la question en position centrale dans la vie de cette industrie.

30/08/2021

Aimer l’automobile à Rio

Cet été, nous vous proposons quatre chroniques sur deux thèmes partagés, rédigées à leur façon pas nos correspondants localisés à Détroit et à Rio de Janeiro. Aujourd’hui, nous arrivons au terme de la série avec Jean-Philippe Thery qui nous explique ce que signifie aimer l’automobile à Rio, donnant ainsi la réplique à Bertrand Rakoto qui s’est livré la semaine dernière au même exercice à Détroit.

26/08/2021

Aimer l’automobile à Détroit

Cet été, nous vous proposons quatre chroniques sur deux thèmes partagés, rédigées à leur façon pas nos correspondants localisés Detroit et à Rio de Janeiro. Aujourd’hui Bertrand Rakoto aborde la troisième chronique de l’été sur Aimer l’automobile à Détroit. La semaine prochaine Jean-Philippe Thery vous éclairera sur ce même point, de toute évidence à Rio de Janeiro.

19/08/2021