Publicité
Publicité
Constructeurs - 04/08/2021 - #Renault , #Volkswagen , #Tesla , #Audi , #Alfa Romeo , #Bentley , #Bmw , #Chrysler , #Dodge , #Hyundai , #General Motors , #Geely , #Jaguar , #Jaguar Land Rover , #Kia , #Lamborghini , #Lancia , #Land Rover , #Opel , #Peugeot , #Fiat , #Ford , #Tata , #Stellantis , #Toyota

Fin des moteurs à combustion : les engagements des constructeurs mondiaux

(AFP) - En promettant de supprimer les moteurs à combustion de leur gamme d'ici 2030, ou de réduire progressivement leur part dans leur production, de nombreux constructeurs automobiles se sont engagés radicalement dans le virage électrique. Voici leurs calendriers.

Auteur : AFP

Partager cet article

Daimler
Le groupe allemand va investir 40 milliards d'euros dans l'électrification de sa production au cours de la décennie.

Dès 2025, Mercedes ne lancera plus que des "architectures" -- la base technique d'un véhicule qui accueille moteur, roues et châssis -- 100% électriques.

De plus, Daimler compte ouvrir dans le monde huit usines de cellules de batteries, la composante clé des modèles électriques.

Stellantis
Le groupe qui rassemble depuis janvier PSA (Peugeot-Citroën-Opel) et FCA (Fiat-Chrysler) a abandonné le développement de moteurs à combustion et compte investir 30 milliards d'euros dans l'électrification de ses gammes d'ici 2025 et dans les logiciels.

Les marques DS et Lancia deviendront 100% électriques à partir de 2024 et 2026, respectivement. Alfa Romeo sera 100% électrique en Europe et en Amérique du Nord d'ici 2027, Opel en Europe d'ici 2028.

Fiat le deviendra aussi "dès que le prix des voitures électriques approchera celui des thermiques", soit entre 2025 et 2030.

Aux Etats-Unis, la marque sportive Dodge promet une "muscle car" (une sportive surpuissante) électrique pour 2024.

Volkswagen
Le géant allemand vise le leadership mondial dans les voitures électriques.

Lancée fin 2020, sa compacte ID.3 se bat déjà avec Tesla pour dominer le marché électrique européen.

Volkswagen compte vendre 50% de véhicules électriques d'ici 2030 et "presque 100%" en 2040 sur ses principaux marchés.

Il investira 73 milliards d'euros en cinq ans dans son virage électrique. A l'image de Tesla, le groupe compte installer un large réseau de bornes de recharge rapide à travers le monde.

Sa marque de luxe Audi sera 100% à batterie en 2033. Lamborghini, qui appartient aussi au géant allemand, compte électrifier en hybrides l'ensemble de sa gamme de sportives d'ici fin 2024 et proposer une sportive 100% électrique autour de 2027.

Volvo
Filiale du groupe chinois Geely, la marque prévoit de retirer de son catalogue d'ici 2030 tous ses modèles à combustion, y compris les hybrides, c'est à dire à la même date que Bentley, ou Ford pour l'Europe.

Jaguar Land Rover
Pour réimaginer sa gamme, la filiale du groupe indien Tata va investir 2,5 milliards de livres (2,8 milliards d'euros) par an, en grande partie dans l'électrique. Les sportives de Jaguar seront 100% électriques à partir de 2025.

Renault
Pionnier de l'électrique avec la Zoé, le groupe compte afficher "le mix le plus vert du marché européen en 2025", avec plus de 65% de véhicules électrifiés. Il va lancer 10 nouveaux véhicules à batterie électrique d'ici 2025, dont une version moderne et "accessible" de l'emblématique Renault 5, fabriquée en France.

BMW
Sur les dix années à venir, le constructeur allemand veut vendre dix millions de modèles 100% électriques, contre plus de 4 millions annoncés précédemment.

Autre pionnier des voitures à batteries avec l'i3, la marque haut de gamme a depuis pris du retard, notamment par rapport à son concurrent américain Tesla.

Sa filiale Mini tournera complètement le dos aux moteurs à combustion dans dix ans.

General Motors
L'américain General Motors a l'intention de ne plus construire d'ici 2035 de voitures à émissions polluantes, même s'il ne s'est pas ouvertement engagé à n'offrir que des véhicules électriques en 2035.

Toyota
Le pionnier des voitures hybrides, qui ne croyait pas aux voitures à batterie, va finalement lancer sept modèles 100% électriques d'ici 2025.

Le n°1 mondial de l'automobile prévoit de réaliser en Europe 10% de ses ventes en électrique et hydrogène d'ici là, aux côtés de 70% d'hybrides, 10% d'hybrides rechargeables et 10% de voitures à essence.

Hyundai-Kia
Le coréen Hyundai prévoit de présenter 23 modèles de véhicules électriques d'ici 2025 et d'en distribuer plus d'un million d'unités. Kia va présenter de son côté sept modèles électriques d'ici 2026, qui devraient atteindre 20% de ses ventes mondiales.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Bonjour : êtes-vous sûr du mot "électrique", notamment pour Stelantis. Ne serait-ce pas plutôt "électrifié". Car 100% des DS électrique en 2024 me semble utopique non ?
La seule déclaration qui me parait crédible et cohérente est celle de Toyota, les autres ressemblent à doux rêve ou du moins de l'ordre du communiqué de presse afin de pouvoir lever des fonds importants pour investir auprès des actionnaires.

Fred Et Rick, Le 04/08/2021 à 08:40

@Fred & Rick, la déclaration de GM est à mettre également dans les "crédibles et cohérentes", car il ne faut pas se demander SI il y aura une pénurie de matières premières nécessaires à la motorisation électrique mais QUAND elle arrivera.
Une petite gamme de Thermiques "just in case" sera disponible chez les constructeurs prévoyants.

Bruno Haas, Le 04/08/2021 à 11:30

… C'est quoi un constructeur Mooondial ? …
Un volume de ventes ou un opérateur présent sur plusieurs "régions" du Mooonde ?

… Apparemment et sous réserve d'eshaustivité … Ford (!), Honda, Suzuki, Mazda et le couple "infernal" Nissan/Mitsu (voire Subaru) ne figuraient pas dans le seuil de pertinence de la revue de l'AFP …
;0)
PS : Mettons que Suzuki, Mazda et Subaru soient dans la rubrique Toyota même si pas dénommé précisément … Ford, Honda ou Nissan / Mitsu ... ?

Ade Airix, Le 04/08/2021 à 12:40

Si un constructeur auto mondialisé voit qu’en certaines parties du monde… le VE n’est pas obligatoire… et il n’y a pas de demande… il continuera de faire des thermiques… Si Merco se permets de faire des diesels encore en Europe… et beaucoup d’autres aussi… c’est qu’il croit que la demande reste forte encore pour un moment !!
Le patron de Total va encore bien rigoler jusqu’à 2050 avec ses carburants fossiles !
Le monde autre que le monde auto va continuer de cracher du CO2 sur des projets megalos et industriels surtout de dictateurs megalos aussi. Exemple Erdogan a fait à coup de milliards un nouvel aéroport qui est vide !!
Rien n’arrêtera la folie humaine, et le dérèglement climatique va précipiter des pénuries, désastres, et guerres !
Les super riches vont se faire discrets et bouger car ils auront toujours un coup d’avance et savent toujours tirer parti de la faiblesse des pauvres !!
Confondre et mètre dans le même sac prophylaxie et dictature et d’une connerie inimaginable !! C’est nouveau !!
Les pauvres le prouvent avec le vaccin du Covid…et même les sous développés n’ont pas cette attitude, c’est dire !!!

Durand Pierre, Le 04/08/2021 à 17:52

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 04/08/2021

Igor Dumas, DG Opel France : "L’enjeu de cette mission n’est pas facile mais je suis confiant dans notre capacité à travailler en équipe"

Avec l’arrivée sur le marché du Mokka qui sera bientôt suivi par un face lift important du Grandland et l’Astra, la marque Opel entre dans une nouvelle ère. Igor Dumas qui en a pris la direction en France en février dernier nous explique sa stratégie pour aller conquérir de nouveaux clients. La marque n’affiche plus son ambition d’atteindre 5% du marché français mais vise une "progression de mois en mois et de trimestre en trimestre". L’actualité de la marque c’est aussi la réorganisation du réseau avec une stratégie de résiliation avant la proposition (ou non) de nouveaux contrats.

Constructeurs