Publicité
Publicité
Constructeurs - 04/08/2021 - #Renault , #Volkswagen , #Alfa Romeo , #Bmw , #Chrysler , #Hyundai , #General Motors , #Jaguar , #Jeep , #Lancia , #Maserati , #Nissan , #Opel , #Peugeot , #Fiat , #Ram , #Stellantis , #Toyota

Stellantis affiche une rentabilité record et accélère son électrification

(AFP) - Le groupe automobile Stellantis, né début 2021 de la fusion du français PSA et de l'italo-américain Fiat-Chrysler (FCA), a fortement rebondi au premier semestre, affichant une rentabilité record malgré la pénurie de semi-conducteurs.

Auteur : AFP

Partager cet article

Alors que FCA était en retard dans le virage de l'électrique, son directeur général, Carlos Tavares, a décidé d'accélérer la transition. L'Europe veut bannir les véhicules à essence d'ici 2035.

Stellantis compte investir au total 30 milliards d'euros d'ici 2025 dans l'électrification de ses gammes, mais aussi dans les logiciels, pour lesquels il va présenter ses plans à l'automne.

Au total, 11 nouveaux véhicules électriques devraient être dévoilés au cours des deux prochaines années. Et les marques DS, Lancia, que le groupe souhaite relancer, et Alfa Romeo deviendront 100% électriques à partir de 2024, 2026 et 2027, respectivement.

Les marques premium de Stellantis seront parmi les premières à prendre le virage 100% électriques, face à Jaguar qui prévoit la grande bascule en 2025 et Volvo en 2030.

Le groupe a annoncé mardi un bénéfice net de 5,9 milliards d'euros sur les six premiers mois de l'année, alors que FCA avait enregistré de très lourdes pertes début 2020, avant la fusion.

"Nous signons un excellent départ pour Stellantis, avec une performance éblouissante en Amérique du Nord mais aussi en Europe, nos deux moteurs", s'est félicité Carlos Tavares devant les analystes financiers.

Le chiffre d'affaires, de 75,3 milliards d'euros, est en hausse de 46% par rapport au premier semestre 2020, quand le marché était paralysé par la crise.

Sa marge opérationnelle de 11,4% du chiffre d'affaires est "une marge record pour les deux groupes originels", selon son directeur financier Richard Palmer.

Carlos Tavares a adapté au nouveau géant la recette choc qu'il avait appliquée chez Peugeot-Citroën, revoyant la production, privilégiant les modèles les plus rentables et une politique de prix sévère. Pour ses premiers résultats, le groupe franco-italo-américain s'est placé devant ses concurrents : le numéro deux mondial Volkswagen a enregistré une marge de 8,8%, tandis que Nissan a atteint 4,5% au dernier trimestre, Hyundai 6,2% et Renault 2,8%.

Seuls les constructeurs premium font mieux, avec Daimler à 12,2% et BMW à 13%. Toyota et General Motors doivent encore annoncer leurs résultats.

Objectifs relevés
Stellantis a présenté des chiffres solides sur le marché nord-américain, avec des bonnes ventes de ses pickups Ram et de ses Jeep hybrides.

En Europe, le premier marché du groupe, les Peugeot 2008 et les nouvelles Citroën C4, les Opel Mokka et Fiat 500 électriques dopent les ventes.

Maserati revient dans le vert avec près de 11.000 véhicules vendus et un petit bénéfice de 29 millions d'euros.

Les actions du groupe ont brillé en Bourse mardi, prenant à 17H autour de 4% aux bourses de Paris, Milan et New York.

Les synergies entre FCA et PSA ont été "mises en place plus vite que prévu" pour un total d'1,3 milliard d'euros au premier semestre, selon le directeur financier, notamment sur les coûts de recherche et développement.

Stellantis vise désormais une marge opérationnelle autour de 10% sur l'année 2021, alors qu'il visait entre 5,5 et 7,5% au début de l'année.

Une telle hypothèse exclut d'éventuels nouveaux confinements, ou un renforcement de la crise des semi-conducteurs.

Le groupe franco-italo-américain est touché de plein fouet par cette pénurie de pièces électroniques : avec la mise à l'arrêt de plusieurs usines à travers le monde, elle l'a empêché de produire 700.000 véhicules, pour un total de 3,2 millions sortis de ses usines au premier semestre.

Mais la crise ne devrait pas "empirer", selon Richard Palmer. Le troisième trimestre devrait être "semblable" au deuxième, soit une perte estimée de 500.000 véhicules, et la situation devrait ensuite s'améliorer.

L'industrie automobile compte sur l'ouverture de nouvelles capacités de production en Asie pour résoudre cette crise qui freine sa reprise depuis la fin de l'année 2020.

D'autres problèmes d'approvisionnement vont continuer à représenter un "challenge" pour l'industrie, a souligné M. Palmer : les surcoûts sur le marché des matières premières comme l'acier, l'aluminium ou le cuivre ont représenté 750 millions d'euros au premier semestre et devraient se renforcer au second.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Bravo les gars...on ne peut jamais jurer de rien...et dire que je n'ai jamais pensé une seconde à acheter des actions Stellantis...je vais attendre encore qu'elles montent...je me méfie des actions à bas prix !! J'attends encore que les actions Tesla remontent !!

Durand Pierre, Le 04/08/2021 à 09:52

... Le Dg de Stellantis est un grand gestionnaire quoique "car guy" à ses moments perdus ...Partant des essais " liaisons au sol", c'etait loin d'être évident ... !
Ok c'est lui qui donne l'impulsion et les caps, cependant d'ausssi remarquables résultats financiers ne peuvent être obtenus qu'avec la contribution de tout le management à tous les étages et dans tous les compartiments et çà fait déjà "un paquet de "poilu(e)s" ....des produits réussis ... çà aide aussi ...!

Ces résultats (11% de Mb ope) sont, fort probablement, une source d'inspiration pour tous les adeptes de "l'amélioration en continue" des organisations...Il faut cependant savoir s'arrêter avant l'os !
;0)

Ade Airix, Le 04/08/2021 à 10:13

Je suis scotché par la performance.
Carlos Tavares est un extra-terrestre. Il en fait baver des ronds de chapeaux et donc des chapeaux de roue à ses équipes mais les résultats sont là.
Si Lancia est sauvée, alors là je mets un poster de Carlos Tavares dans mon garage !

Bruno Haas, Le 04/08/2021 à 11:23

Carlos T. il a l’œil aussi sur les ventes aux US...et il va se permettre même de se payer un cabriolet 4 places ...je suis admiratif !! S'il est en PHEV je suis preneur !
Vous vous rendez compte...en silence en bord de mer ???? Quel plaisir de se foutre de la gueule des écolos !! Tous à vélo ...surtout en hiver bien froid !!
Il faut qu'il fasse des PHEV à tire larigot...et nous allons enterrer les "voitures du peuple", plus Merco et les haricots noirs !
Les "voitures du peuple" ne vont pas vendre leur ID3 aux US...on dirait que chat échaudé craint l'eau froide !! En plus les rosbeef maintenant sont en pénurie de MO et de puces !!
Les chinois, on s'en fout...ils ne font que de la came électrique vulgaire et chère pour ce que c'est !!
Je veux un poster pour mes cabinets ...

Durand Pierre, Le 04/08/2021 à 12:00

… Chacun ses pièces "préférées" … ou question aisance (…)"on" a les pièces d'élection que l'on peut
;0))

Ade Airix, Le 04/08/2021 à 12:24

C'est une bonne ....tirade !! Je la tire à chaque fois !!

Durand Pierre, Le 04/08/2021 à 13:46

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 04/08/2021

Igor Dumas, DG Opel France : "L’enjeu de cette mission n’est pas facile mais je suis confiant dans notre capacité à travailler en équipe"

Avec l’arrivée sur le marché du Mokka qui sera bientôt suivi par un face lift important du Grandland et l’Astra, la marque Opel entre dans une nouvelle ère. Igor Dumas qui en a pris la direction en France en février dernier nous explique sa stratégie pour aller conquérir de nouveaux clients. La marque n’affiche plus son ambition d’atteindre 5% du marché français mais vise une "progression de mois en mois et de trimestre en trimestre". L’actualité de la marque c’est aussi la réorganisation du réseau avec une stratégie de résiliation avant la proposition (ou non) de nouveaux contrats.

Constructeurs