Edition du Mardi 14 mai 2019

14/05/2019

Réparateurs agréés Hyundai : l’Autorité de la concurrence ne voit pas de "stratégie d’éviction" dans les refus d’agrément

Réseaux

L’Autorité de la concurrence (ADLC) applique la jurisprudence récente de la cour d’appel de Paris (Arrêts Mazda et JLR) dans une affaire opposant trois garagistes à Hyundai qui leur a refusé un contrat de réparateur agréé. L’ADLC estime que même s’ils respectent les critères qualitatifs, Hyundai peut leur refuser le contrat de réparateur s’il n’y a pas de "stratégie d’éviction".