Publicité
Publicité

Edition du Mardi 7 décembre 2021

07/12/2021

Une enquête KPMG révèle l'inquiétude des cadres du secteur automobile français

Analyse

Alors que les dirigeants du secteur automobile mondial se disent confiants dans l’avenir, 70% des cadres français sont eux inquiets. En revanche, ce sont les Américains qui s’avèrent les plus préoccupés par les pénuries et les hausses de prix des matières premières.

Les syndicats de Renault appelés à se prononcer sur l’accord qui conditionne les affectations en France

Constructeurs

Depuis le 16 septembre le groupe Renault négocie avec les organisations syndicales représentatives un accord triennal (2022 à 2024). L’enjeu est de définir les contreparties pour que la France soit remise au centre de son dispositif industriel. Le texte de cet accord est en relecture ce mardi 7 décembre. Dès la fin des négociations, FO a annoncé qu’elle le signerait parce qu’il "redonne la première place au territoire national chez Renault". Hier, la CGT a appelé à la grève dans tous les sites.

Formules d'abonnement : les constructeurs sont-ils les mieux placés pour les commercialiser ?

Réseaux

Les ventes d'automobiles se feront-elles sur Internet en 2030 ? Les constructeurs vendront-ils en direct ? Seront-ils les mieux placés pour proposer des abonnements ? Les avis divergent selon les régions du monde et selon les profils des cadres interrogés par le cabinet KPMG.