Publicité
Publicité
Analyse - 29/07/2021

Euh-lectrique

C’est d’un célèbre agent secret dont je vous parle aujourd’hui, qui perdrait sans doute son latin à conduire les voitures de demain ressemblant à celle d’hier. A moins que ce ne soit l’inverse.

Euh-lectrique

Ford Mustang Mach-E, le nouveau dada des amateurs de VE.

Auteur : Jean-Philippe Thery

Partager cet article

Il n’y a pas qu’Aston-Martin dans la vie motorisée de James Bond.

D’ailleurs, le premier modèle qu’on le vit conduire sur grand écran n’était pas la célèbre DB5 couleur "bouleau argenté", mais une Chevrolet Bel Air Convertible 1957 apparaissant dans les premières minutes de "James Bond contre Docteur No". Et sans doute seriez-vous surpris(e) à en voir la liste, de constater à quel point les productions d’outre-Atlantique ont contribué à la saga cinématographique du célèbre agent britannique. On citera au hasard, dans des rôles plus ou moins en vue, un corbillard La Salle 1939, la Ford Mustang conduite par Tilly Masterson dans Goldfinger, une AMX Matador 1974, une Cadillac Fleetwood 1975 ou beaucoup plus récemment un Ford Edge propulsé par une pile à combustible à hydrogène.

Et bien sûr, il y eut la Ford Mustang Mach-1 millésime 71 qui tint la vedette dans "les diamants sont éternels", confirmant la domination du constructeur de Dearborn au sein de la sélection américaine, et grâce à laquelle un James dûment cravaté tourna en bourriques les cops de Las Vegas détruisant plusieurs exemplaires de Ford Custom à gyrophare dans un parking. Mais c’est dans une voie supposée sans issue que s’engagera finalement Bond pour échapper à ses poursuivants étoilés, du moins pour qui ne possède pas l’habileté d’un sociétaire du MI6 à mettre une voiture sur deux roues, afin de passer dans un espace trop étroit pour elle.

Je vous fais grâce de l’interminable liste de caractéristiques distinguant la Mach-1 des versions de base de la Mustang, dont la première mouture sortie un an avant celle du Commander était identifiable à son capot noir mat maintenu par des attaches rapides, et à son l’aileron ponctuant l’arrière de la carrosserie "fastback". Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que celle-ci constituait l’arme de Ford dans la guéguerre à la puissance que le constructeur livrait à GM et sa Camaro, même si Bertrand Mopar-or-no-Car (envoyé permanent d’Autoactu sur les terres de l’Oncle Sam) se chargera de nous rappeler que les deux constructeurs n’étaient pas les seuls à jouer aux muscle-cars.

Fort de ses 250 à 335 Brake Horsepower suivant le V8 retenu dans une liste de sept disponibles, l’engin reprenait le nom du concept Levacar Mach-1 présenté en 1959, une espèce d’hydroglisseur faisant appel à la sustentation électromagnétique combinée à deux réacteurs pour se mouvoir. Le vocable faisait évidemment allusion à la vitesse du son à une époque où l’automobile empruntait allègrement ses références à l’univers des aéronefs à réaction.

Succès commercial aidant, Ford remis le couvert de la Mach-1 en 74 sur une Mustang alors tristement downsizée façon crise du pétrole, avant de se lâcher en 2003 sur la quatrième génération cette fois correctement motorisée par un 4.6l développant 305 chevaux sauvages, mais qui paraitront un peu faiblards comparés aux 460 ch produits par le V8 Coyote du millésime 2021. Eh oui, les amateurs du genre ont toutes les raisons de se réjouir puisque la Mach-1 is back, du moins jusqu’à la fin de ce paragraphe à l’issue duquel je me prépare à leur gâcher sérieusement le plaisir.

Quoique. Rien ne dit que l’amateur de pony cars n’est pas aussi à même d’apprécier les qualités d’un SUV électrique, surtout qu’avec la Ford Mustang Mach-E[1], il est ici question d’un modèle ayant remporté de nombreux trophés en 2021, dont ceux de North American Utility of the year, Green Car of the year, Edmunds top rated Luxury Award, Best crossover to buy, Best Electric car to buy, North American SUV of the year, EV of the year… Bref, n’en jetez plus : avec autant de distinctions, il s’en est sans doute fallu de peu pour que le premier modèle 100% électrique à l’ovale bleu ne remporte un prix au Festival de Cannes.

Mais pour incontestables que soient les qualités de la Mustang Mach-E, c’est à son petit nom de baptême que je m’intéresse ici. Parce que ce dernier illustre de mon point de vue deux tendances concernant autant la façon dont sont désignées nombre de VE, que celle dont sont "désignés" certains d’entre eux. Tendances à propos desquelles je me demande d’ailleurs si elles n’en disent pas plus long sur le regard que portent les marketeurs sur les acheteurs de véhicules zéro-émissions que sur celui que posent ces derniers sur les modèles en question.

Vous n’ignorez sans doute pas que le "e" constitue la lettre la plus courante de la langue française. Mais saviez-vous que sa fréquence d’utilisation dans l’idiome de Molière est de 15,1% ? Et qu’il en va de même pour l’allemand (16,9%), le portugais (13,2%) l’anglais (12,6%) et l’Italien (11,5%) ? Si je vous raconte ce genre de truc à replacer dans les dîners en ville, c’est parce que je crois bien que la cinquième lettre de l’alphabet latin est aussi en passe de devenir la plus fréquente du vocabulaire automobile.

Et tout ça par la faute de l’électricité, ou plutôt du vocable la désignant, issu du mot latin electricus inventé en 1600 par l’anglais William Gilbert, lui-même inspiré du Grec elektron signifiant "ambre". Simplement parce c’est en frottant un morceau de la fameuse résine fossilisée jaune que furent observées les premières manifestations d’électricité statique, attirant par champs magnétique interposé les particules légères comme des cendres, poussières ou morceaux de papier.

Les gens de chez Honda ont donc été particulièrement inspirés en préemptant l’usage de la lettre qui va bien pour leur mignonne petite citadine électrique.  "Honda e", ça pète même sans échappement et ça dit tout en moins d’un mot. Et si Jean-Philippe -pas moi mais celui de Lancia- se montre aussi malin, il aura déjà sommé le service juridique de la marque d’homologuer "Epsilon" en prévision du jour où celle-ci disposera enfin d’un vrai plan produit. Pour le reste, on ne peut que constater le conformisme navrant de ceux qui n’ont pas trouvé mieux que de préfixer ou suffixer leurs modèles à piles à l’aide d’un tiret-e ou d’un e-tiret. Et ça concerne tout de même à des degrés divers des marques telles qu’ Audi, Citroën, Cupra, DS, Fiat, Ford, Jaguar, Jeep, Kia, Mercedes, Nissan, Opel, Peugeot, Renault, Smart et Subaru (et voilà comment se faire une palanquée d’amis en un simple paragraphe).

Certains ont néanmoins su faire preuve d’une certaine créativité avec un "e". A commencer justement par Ford, qui aurait pu se contenter d’un bête e-Mustang, et dont le Mach-e constitue une jolie trouvaille même s’il ne signifie pas grand-chose. Même topo chez Jeep, dont "4xe" est lui aussi bien vu, bien qu’il ne désigne pour l’instant que les hybrides de la marque, en attendant qu’on livre des packs de batteries complets à Toledo. En revanche, on s’est un peu moins foulé chez Renault ou l’autocollant "E-Tech" concerne aussi bien les hybrides que les électriques pur jus, y compris la Zoé qui n’a pourtant pas eu besoin de ça pour construire sa notoriété.

Et si le même principe d’une appellation unique pour tous les engins à batterie est repris chez Volvo, c’est sans doute au responsable des manuels d’utilisation de la marque qu’a été confié le soin de baptiser la gamme "Recharge". Enfin, je ne saurais que trop vous conseiller de prononcer correctement l’"e-Tron" d’Audi si vous ne voulez pas être accusé de commettre des blagues puériles, d’autant plus qu’on trouve probablement ça très bien chez les non-francophones.

Et puis il y a ceux qui résistent à la dictature de la lettre unique, comme BMW qui fait dans la dissidence avec sa gamme "i", ou Volkswagen qui prouve qu’en la matière, on peut aussi avoir de bonnes ID. Sans compter ceux qui refusant la discrimination positive (ou pas) ont attribué un vrai nom bien à eux à leurs modèles décarbonés, comme Hyundai avec ses Kona et Ioniq, Nissan et son Ariya ou Porsche avec sa Taycan. Quant à Mercedes et Smart qui donnent dans l’acronyme intellectualisant, on fera semblant de les croire lorsqu’ils prétendent qu’EQ signifie "Quotient Emotionnel" en Shakespeare dans le texte.

Après cette sérieuse mise au point sur les "e", il est temps d’évoquer la deuxième tendance à laquelle je faisais allusion un peu plus haut, qui relève en comparaison du signal faible, puisque ne touchant qu’à un nombre limité de VE. Avouez néanmoins qu’avoir collé le logo du célèbre dada galopant sur la calandre d’un SUV à électrons, tout "coupé-isé" fût-il, a de quoi choquer les puristes. Mais la FoMoCo pourrait bien ne pas être la seule à sacriléger, puisqu’il se dit qu’à une dizaine de miles à peine de son HQ, on met au point l’adaptation d’un monogramme de Corvette au hayon d’un modèle directement concurrent. A moins bien sûr que les gars officiant dans le building du Renaissance Center ne se rappellent qu’avec "Stingray" ils disposent sans doute de l’appellation idéale pour promouvoir l’énergie électrique. Enfin pas pour les fameux puristes qui ne trouveront pas ça drôle du tout, et qui doivent sans doute prier pour que chez Mopar, on ait pas des envies de Charger haut perchée.

D’ailleurs, les choses sont-elles si différentes de ce côté-ci de l’Atlantique, quand on nous fait le coup du revival branché chez Renault, avec les futures Quatre et Cinq ? Ajoutez-y les versions "e" de la Fiat 500 et de la Mini, ainsi que la petite Honda précédemment évoquée, inspirée de la Civic première du nom, et on n’est pas loin d’une deuxième vague rétro-design, un mouvement qui date de 1994, lorsque Volkswagen présenta (au Salon de Detroit) son Concept One préfigurant la New Beetle de série.

Du coup, je m’interroge. Les décideurs des marques concernées considèrent-ils qu’il était nécessaire de faire appel aux vieilles gloires, qu’il s’agisse du look ou du nom, pour nous faire avaler la pilule de l’électrique ? N’étions-nous pas à l’inverse en droit d’attendre un minimum de futurisme s’agissant de la voiture de demain ? Tant qu’à réinventer l’automobile, n’aurait-on pas dû profiter de la disparition de l’encombrante motorisation thermique pour revoir son architecture en profondeur et proposer des concepts de carrosserie véritablement nouveaux ? Ceux qui gouvernent les projets véhicules ne sont-ils pas dans le fond plus angoissés que les destinataires de leurs évocations nostalgiques qu’ils prétendent sans doute rassurer ?

Tout ce que je sais, c’est que James Bond finira bien par se mettre à l’électrique, histoire de sauver la planète sans la réchauffer. Mais pas sûr que ce soit au volant d’une Mustang.

PS : A l’heure où je boucle ce papier, j’apprends que la Chevrolet Camaro serait remplacée par un sedan électrique 4 portes. Le signal est de moins en moins faible…

[1] Bien que tenté de faire allusion au Mustang Mach-E, j’ai choisi de respecter le genre féminin attribué à son SUV par Ford France. Après tout, ce sont eux les mieux placés pour en décider, non ?

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

La Mach-e saumon en photo..
Ils le font exprès !
;0))

Lucos , Le 29/07/2021 à 08:46

Euh-nervant ... La Camaro sedan 4 portes mais pas Euh-tonnant ...
Après le coup du Suv Mustang Mach-E !
La Dodge Charg-Er (en version citadine ?) semble quasiment inévitable, n'en déplaise à Bertrand !
;0)
Ps : manque plus que le remake de "Harry le Dingue et Mary la Garce" pour lancer la "chignol-E" en question à moins que les marketeurs de FCA ne portent leur possible une choix, finalement, sur un revival de la Challeng-Er la star de Vanishing Point ... Euhhh !

Ade Airix, Le 29/07/2021 à 08:49

... Assurément un saumon "bio" pour la couleur de la Mach-e ...
Çà n'empêche pas la présence du plastique !
;0))

Ade Airix, Le 29/07/2021 à 08:55

J’arrive pas à imaginer James devant la borne attendant que ça charge avec le Spectre à ses trousses,quand je pense q’Elon n’a pas fini son tour au Ring,je tremble d’avance((((

Alain Boise, Le 29/07/2021 à 09:16

Vous zinquietez pas, Q va lui mettre une batterie révolutionnaire...
;0))

Lucos , Le 29/07/2021 à 09:20

Espérons que cette mode des e-appellations ne soit que transitoire. Est ce pire que de mélanger des Q et des K avec quelques voyelles pour faire un SUV ? Je ne sais pas... Mais ça finit par ne plus rimer à rien, à vouloir être original, au final tous font pareil.

Seb 16S, Le 29/07/2021 à 09:53

Il y a quelque chose d’(é)trons dans toutes ses caisses !

Durand Pierre, Le 29/07/2021 à 10:00

"e" c'était einspritzung, mais ça c'était avant le drame...
;0)

Lucos , Le 29/07/2021 à 10:41

Avec l'utilisation de la lettre "e" à toutes les sauces, je pensais que Jean-Philippe allait quand même nommer LA voiture qui s'appelle E (majuscule if you please).
Je vous laisse trouver, c'est une Anglaise et sans doute le plus beau coupé, ever.
Ses designers se sont même souciés du Cz (si si, c'est vrai).
Le Prince Harry s'est rendu au château de Windsor avec cette bagnole .................. électrique ! Elle pourrait s'appeler la e-E. Modèle unique, so far.
Je ramasse dans une seconde ; en effet c'est trop facile, l'énoncé du problème a donné trop d'indices.

Bruno Haas, Le 29/07/2021 à 10:55

Voyons Bruno la plus belle auto est…..l’Alpine!!!!

Alain Boise, Le 29/07/2021 à 11:17

Voyons Bruno la plus belle auto est…..l’Alpine!!!!

Alain Boise, Le 29/07/2021 à 11:18

J'avoue Alain que l'Alpine mériterait de "faire podium" mais côté esthétique je mets (au moins) 2 bagnoles devant elle.
J'ai donné la première et pour moi la deuxième est la 365 GTB4.
Mais il en existe tant qui pourraient s'accumuler sur la première marche du podium !

Bruno Haas, Le 29/07/2021 à 11:41

… Oui d'ailleurs si on reste sur la route, le profil de la Miura (qui a "suscité" la Daytona après la déjà très belle 275 GTB) est quand même pas mal comme must … !
Vraiment pas loin derrière l'iconique type E … ?
La linette Nalpine, c'est plus l'équilibre de ses formes et son glorieux passé qu'une beauté fatale (pardon Alain … !) … La 993 carrera 4 S magnifie les 911 "aircooled" … l'alliance de l'esthétisme et de la "techno" …
Sur la piste, les courbes magnifiques de la "P4" demeurent intemporelles et la GT 40 (sans E) a quelque chose de magique surtout dans sa définition "Gulf" me semble-t-il ? …
Les course d'endurance des sixties sont résumées dans cette auto !
;0)

Ade Airix, Le 29/07/2021 à 12:03

Pas du tout d'accord avec vous !
Pour les plus belles voitures du monde il faut se référer au classement du Journal Auto-Moto de l'an dernier.
https://www.auto-moto.com/actualite/plus-belles-voitures-de-temps-exclusif-236665.html#item=1
;0)

Lucos , Le 29/07/2021 à 12:08

Ne venez jamais à l’Alpine bar club tous !!!

Alain Boise, Le 29/07/2021 à 12:08

Alain ! Ne me dîtes pas que vous êtes sectaire. Ne me dîtes pas que vous êtes exclusif.
Les Bretons sont accueillants non ? OK, on ne viendra jamais.

Dans les belles voitures accessibles, on en trouve tellement et de toute nationalité. Au choix :
Mini Cooper, Opel 1900 GT, Peugeot coupé 504, Alfa coupé Bertone, Volvo P1800, Mercedes 190 SL, Mercedes Pagode, des milliers...

Bruno Haas, Le 29/07/2021 à 12:22

Bruno toutes celles que vous citez je les ai conduites et vendues aucune n’arrive à la cheville de ma beauté et en plus 65 ans plus tard voilà la petite fille encore plus belle quoique plus grosse et en alu...et j’en ai deux pour le prix d’une Porsche phtttt

Alain Boise, Le 29/07/2021 à 13:04

phtttt ?
Pour une fois qu'on parlait pas de "pognon" mais de "beauté" …!
Déjà excommunié de "l'Alpine Bar Club" … Je sors ...
;0)

Ade Airix, Le 29/07/2021 à 13:17

Alain, il est plus question de design dans mes commentaires que de "qualités" intrinsèques aux automobiles sportives : tenue de route, accélération, Vmax, freinage, etc., là où votre Alpine excelle, sans aucun doute.

De là à dire qu'un coupé Bertone ou qu'une Mini Cooper S n'arrive pas à la cheville d'une Alpine, je reconnais bien là votre subjectivité incommensurable. Mais c'est bien d'être aveugle grâce à l'amour.

PS : je n'ai pas mis de Porsche dans ma liste, même si la dernière 911 refroidie par air pourrait y figurer en très très bonne place.

Bruno Haas, Le 29/07/2021 à 13:22

Quant à auto moto.com, le 1er avril surtout, z'ont tendance à confondre "plus belles" et "pou belles" ...
A moins que ce ne soit la faut au "typo" ...?
;0))

Ade Airix, Le 29/07/2021 à 13:28

Ne dites pas ça, j'ai la 16ème...
;0))

Lucos , Le 29/07/2021 à 13:39

Pour les bretons du bord de mer...c'est la New Beetle cab la plus belle...j'en ai vu beaucoup sur la cote !!
J'ai revendu la mienne ( à 18000 km avec extension de garantie de 4 ans) qui était bleu nuit, cuir crème, diesel BVA !
Au bout d'un an panne sur l'ESP et blocage à 90km max, et un grand concessionnaire VW à Montpellier m'a fait attendre en me disant qu'un seule gars comprenait quelque chose au banc de mesure en allemand...et il ne trouvait qu'un défaut sur l'auto radio...nous voyons déjà à l'époque la maitrise de l'électronique que VW avait à l'époque (pannes successives aussi sur l'ouverture électrique de la trappe à essence (!!!) avec le choix de péter la trappe et la peinture ou de mettre la caisse sur un plateau)...et les cadors de chez Merco pareil !!
Elle est venue du Mexique et le cuir était peau de patate mexicaine...et lors d'un voyage en Angleterre et en Irlande...on m'arrêtais à tous les coins de rue...elle a fait aussi l'Italie, et la Grèce avec le même succès...et les italiens avaient flashé aussi à l'époque sur la petite Citroën cab avec les arches qui se démontaient...

Durand Pierre, Le 29/07/2021 à 13:40

Ahhh je suis rassuré...
;0)
PS : petite Citroën cab = C3 pluriel et en version Charleston...?

Lucos , Le 29/07/2021 à 14:11

… Oui … Bien vu pour la C3 pluriel … Comme quoi n'est pas "spécialiste de la spécialité" qui veut !

Pour le "petit cab" Citron ... son plus grand mérite aura été de permettre à PSA de se faire la main sur les arches en alu et de les adapter avec une certaine réussite sur le RCZ …Les utilisateurs du C3 auront souvent pesté contre les "ingénieurs" qui avaient conçu le "bazar" avec une étanchéité disons approximative … Même si du côté des Pouilles, çà a moins d'importance !

Quant à la beauté de la C3 pluriel, je sais c''est affaire de goût (...), mais pas plus que la New Bettle ou la Coccinelle cabriolet çà n'a rien de consensuel … Laisse Germaine !
Des "gravures de mode", beaucoup s'en faut … Des voitures sympas OUI mais belles NON !
… Un peu comme si je qualifiais mon 308 CC de "belle voiture" (l'arrière est totalement loupé, les croquis initiaux étaient nettement mieux") et pourtant, combien de fois "on" est venu me le dire mais je suis resté assez lucide … Bon, çà tombe bien, je n'achète pas mes véhicules pour "la galerie" mais pour bon plaisir et c'est mon deuxième c'est dire si "j'aime çà … La 308 CC … Sympa à vivre, même à conduire (surtout à Ajaccio même si Jonas préfère Miami rayon Zicmu) et bien dotée mais belle définitivement non … !

Pour revenir au classement du 1er avril, Lucos ...
Le X90 n'est certes pas une gravure de mode lui non plus !(nan Lucos "chuis" déjà privé de l'Alpine Bar Club … ) mais c'est un véhicule sympa lui aussi au même titre que la Renault Wind qui a le douloureux privilège d'avoir la timbale du classement selon les plumitifs (boutonneux ?) d'automoto.com … Même la Pacer, "j'la" trouve intéressante …
Nan rayon "mocheté" faut aller côte du Ssangyong Korrando, çà c'est vraiment du lourd … !
;0))

Ade Airix, Le 29/07/2021 à 16:28

ADRX,
J'ai un faible pour les voitures qui ne servent finalement à rien et mon petit gars est heureux sur son réhausseur sur le siège de droite, alors qu'il n'a pas les 10 ans requis et est mort de rire quand on passe en "Targa" pour aller acheter le pain... (qu'on pose dans la roue de secours qui prend tout le coffre..)
Version Suisse avec BA et clim. quand même ! A 10 bornes de la Normandie ça targatte pas tous les jours et avec 200% d'humidité de septembre à Juillet faut désembuer le cockpit !
J'ai failli acheter une Pacer X d'occasion, avec le V8, il y a longtemps chez Jean-Charles. Les portes asymétriques, 5 l, 130 ch, pas de freins, une tronche de soucoupe volante !
Je la trouvais fantastique dans le même genre, mais finalement trop chère à l'époque pour moi comme gadget automobile. C'était le modèle avec la déco des sièges du style, comme le dirait Bruno, "qui a laissé les gosses jouer avec les feutres ?".
Avec leur dégradés de bordeaux et de roses, et un cuir partiel en plastique, fallait juste hurler un grand coup en entrant dedans et ensuite ça allait. Néanmoins grande vedette des écrans avec Coluche, dans Wayne's world (la fameuse scène de Bohemian rhapsody) et ce même modèle finalement acheté par Rick de Pawn star...
J'arrête, c'est l'heure et faut que je démarre la Sport wagon Hybrid toute noire dedans...
J'aurais dû l'acheter la Pacer, j'aurais dû...
;0))

Lucos , Le 29/07/2021 à 17:11

Oui c’est ça… Pijot n’avait pas encore coupé la chique à Citroën !
À propos d’achat de caisses et concessionnaires, j’ai rendu visite à un pote dans le 19eme qui voulait acheter un PHEV… et comme la Prius Toy cela fait un peu taxi pour lui on est allé chez Range Rover près des Buttes… et là on s’est rendu compte que Thierry Bolloré est dans la merde !! Les frais courent et les produits ne sont pas là !!
D’abord on est monté dans une Velar en occasion diesel avec 15000 km au compteur pour 40000 euros… Ah les rigolos… ils ne se doutent de rien !
Quand on a prononcé le mot PHEV le commercial est devenu vert… car il a de tout sauf un PHEV même pour montrer à qui que soit !!
Après il est devenu carrément constipé… et nous a dit… si vous insistez c’est 55/60000 pour le moins cher…avec quelques options et délai de livraison, tenez-vous bien… mars 2022 !!!
Que T.Bolloré touche ses parachutes dorés d’entrée et de sortie et qu’il se casse de là !!
Le PHEV chez Toyota existe depuis dix ans et est disponible sous trois mois et avec une garantie de 6 ans !!!
Mon pote m’a dit… je vais continuer de prendre des taxis Prius pour me consoler !!!
Je lui ai dit il y a plein de haricots PHEV chez BMW… mais cela le fait ballonner, c’est cher et plus de calandres chromées chez eux !!
Le WE approche !

Durand Pierre, Le 29/07/2021 à 17:15

Lucos, sensationnelle description du Pacer V8 !
Un de mes amis a acheté, et possède toujours, un autre spécimen intéressant : un PT Cruiser décapotable ! Rare aussi sous nos contrées. Il adore, j'adore. Il me fait penser au cabriolet 203.

J'ai quand même roulé longtemps Pontiac TransSport. Quel engin fabuleux côté confort, place, gueule d'enfer, parce côté performances, le zéro-à-cent c'est un tout petit peu moins bon que les bagnoles électriques avec 1 million de Watt.
Je me souviens qu'il y avait 7 vitesses de réglage de battement des essuie-glaces ! Too much of course, but so funny.

Bruno Haas, Le 29/07/2021 à 17:20

@Lucos , Le 29/07/2021 à 17:11
... Décidément ... "on" a aussi "failli" avoir une Pacer X avé le V8 et comme par "hasard" une occaze vendue par le même distributeur bien connu à l'époque, c'était au siècle dernier tout de même !

@ Bruno, à 17:20
Oui pour la similitude du nez du PT Cruiser avec la 203 (juste retour des choses puisque le styliste de Peugeot avait bien pompé sur Chrysler certains dessins) ... A ce propos j'ai vu une rare (en bon état en tous cas) version "découvrable" de la 203 (pas cabriolet donc) au Garage Du Moulin Bleu (panneau "nAlpine" pour Alain) à Ars, la semaine dernière ...
;0)

Ade Airix, Le 29/07/2021 à 17:49

Le JP faut qu'il arrête ses articles sur Autoactu qui nous ramène toujours à notre jeunesse automobile glorieuse et à se dire en entrant dans nos voitures de service actuelles zet hybridées, merveilles de mécanique, d'électronique et de gestion géniale de tout ce qui permet de rouler sans plus rien faire vraiment, que finalement elles sont d'une fadeur incommensurable et qu'elles sont tristes comme un jour sans Autoactu... (Pétard les vacances arrivent..)
On ne va pas se forcer mais franchement où est le fun dans la standardisation mondiale de nos véhicules vers une suvisation clonée et patatoïde de nos engins de déplacement ?
C'était mieux avant ?
Ben ouais...
;0)

Lucos , Le 29/07/2021 à 22:31

Ben Lucos ... c'est quoi ce coup de déprime automobile tout d'un coup .. même si je comprends ce à quoi vous faites référence ... qui explique l'engouement pour les"anciennes" voire les youngtimers pour les plus jeunes ...
Comme vous dites, les vacances arrivent ... !
;0)

Ade Airix, Le 29/07/2021 à 22:38

J'ai un peu honte de dire que je suis en vacances en permanence. Quel pied !
Si j'arrive à acquérir un cabriolet XK8, je garderai un pied dans le monde d'avant qui a un charme fou.
L'objectif reste total.

Je vais veiller une bonne partie de la nuit car mon dernier fils refait Sèvres Duingt à vélo (pour la troisième fois) mais ce coup-ci non-stop ; il est fou !

Bruno Haas, Le 29/07/2021 à 23:03

Bon courage,quelle famille,tenté par le Paris Brest Paris. Un classique de gueux)))(

Alain Boise, Le 29/07/2021 à 23:08

Oui Alain, il est tenté par cette course fabuleuse. Sûr qu'il la fera !
Il vient de faire le gravelman de Bayonne, 330 km de chemins de pierres, trous, bosses et j'en passe avec 4000 m de D+ en moins de 26 heures ; il est fou !
15 000 km à vélo par an ; il est fou !
4 vélos dans la maison ; il est fou !
Quand il n'est pas sur le vélo, il est dans les baskets. Distance marathon du Mont Blanc donc 42 km avec 8600 m de D+ le 4 juillet dernier ; il est fou !
Dès qu'il sera arrivé à Duingt, il fera quelques kilomètres à la nage dans le lac (23,9°C à 16h34 à Saint Jorioz) et ensuite un tour de ski nautique ; il est fou !

Bruno Haas, Le 29/07/2021 à 23:27

... L'avantage à vélo c'est qu'on a pas besoin de coyote pour prévenir des mauvaises rencontres ...

Plus sérieusement, je ne sais qui du père ou du fils est le plus à plaindre ...Sans doute le père ... car le fils a choisi cette "euh-preuve" ... mais quand même au delà du challenge physique, la route de nuit à vélo et une météo loin d'être estivale ...
Chapeau ... c'est faiblard !

Ade Airix, Le 29/07/2021 à 23:35

Le plus à plaindre ? Le père évidemment !
Entre le pilote d'hélico qui fait de la varappe à ses heures perdues et l'ingénieur chez Safran qui vit sur des vélos, nuit et jour, le père a quelques fois un peu de mal à dormir.
Les filles sont un peu plus sages bien que l'une d'elle ait failli mourir sur une piste de ski de neige il n'y a pas si longtemps. Sans les hélicos, tient donc, elle ne serait plus de ce monde.

Bruno Haas, Le 29/07/2021 à 23:48

Point de déprime AD, mais le constat confirmé que depuis des lustres nos belles et merveilleuses voitures ont perdu leur âme, ce que l'ami Boise a conceptualisé par le mot "déplaçoir"...
;0)

Lucos , Le 30/07/2021 à 08:46

... Et conducteur quotidien d'une Toyota Prius, Dieu sait si il est fondé à le faire, l'ami Alain !
;0))

Ade Airix, Le 30/07/2021 à 09:00

Oui le mot est juste pour déplaçait ,aucun plaisir mon pote l’appelle le tapis volant dès qu’il s’assoit à côté il s’endort et à l’ethanol en plus.
Le plus dur c’est s’ouvrir le capot pour.....mettre du lave glace ,dommage qu’il n’y ait pas un système de recup d’eau de pluie,encore qu’en Bretagne.......

Alain Boise, Le 30/07/2021 à 11:14

Je vois qu'on a le même PB...
Prius - Corolla même combat contre les moustiques !
Pourraient mettre des réservoirs de lave glace plus grand chez Toy !
Il doit faire à peine 2 litres..
;0))

Lucos , Le 30/07/2021 à 15:28

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 29/07/2021

RATP et Ile-de-France Mobilités commandent 451 bus électriques

(AFP) - La RATP et Ile-de-France Mobilités (IDFM) ont annoncé mercredi avoir signé cinq accords-cadres d'un montant maximum de 825 millions d'euros avec les constructeurs français Bluebus/Bolloré, espagnol Irizar, italien Iveco, allemand MAN et polonais Solaris pour la fourniture d'autobus électriques.

Marchés

Catégorie Analyse

Les questions autour du passage de Mike Manley de Stellantis à AutoNation

Mike Manley quitte la tête de Stellantis pour l’Amérique du Nord, ce n’est qu’une demi surprise. En revanche, le voir prendre la tête d’AutoNation, le premier groupement de concessionnaires aux Etats-Unis, c’est plus étonnant. Mais ce mouvement est loin d’être incohérent pour l’exécutif anglais.

24/09/2021

Réindustrialisation : et si Stellantis mettait ses pas dans ceux de Renault ?

Renault confirme de mois en mois son réengagement en France et nous offre ainsi une vision moins sombre de l’électrification : ce pourrait être une occasion d’inverser une tendance de long terme qui a vu diverger les intérêts des constructeurs français et ceux des salariés, des territoires et des sous-traitants français. Les sérieux espoirs que l’on peut ainsi nourrir seraient rendus plus consistants si Stellantis s’inscrivait à son tour dans cette logique. Les salariés de Mulhouse et leurs organisations syndicales se sont exprimés en ce sens auprès de Carlos Tavares. La réponse très prudente qu’ils ont obtenue devrait inciter le politique à se montrer plus offensif.

20/09/2021

Rémi Cornubert : "Il y a un risque important que les constructeurs zappent la génération de moteur Euro 7"

Expert des questions automobiles, Rémi Cornubert estime que la stratégie "Fit for 55", dont les règlementations ont été publiées le 14 juillet dernier, en revenant sur les objectifs CO2 décidés à peine 2 ans avant rompt la confiance des industriels dans les politiques. C’est ce qui les conduit à accélérer le passage au tout électrique. Il est très pessimiste sur l’enchaînement des conséquences des décisions actuelles qui vont conduire à moyen terme à un effondrement du marché et une explosion sociale. Dépressifs s’abstenir…

16/09/2021

Coincer la bulle

Aujourd’hui on descend en ville, à la rencontre d’un guépard, des lapins éteints de la Porte Maillot, et d’une petite voiture aussi rigolote au Brésil que dans les rues de Paris… ou de Rome.

16/09/2021

Le rêve du groupe Volkswagen de contrôler le parc des véhicules électriques vendus pour maîtriser la batterie peut-il devenir réalité ?

Herbert Diess a fait grand bruit en évoquant à Munich devant les journalistes une très sérieuse piste de travail de son groupe qui consiste à rechercher un contrôle maximal sur les batteries installées dans les véhicules qu’il produit. Pour cela, les leasings concerneraient non seulement la "première vie" des voitures mais aussi les secondes et troisièmes. Lorsque le temps du recyclage viendrait, le groupe étant resté propriétaire, il aurait toute latitude d’organiser l’affaire au mieux de ses intérêts économiques. Séduisant, ce schéma remet en selle une série d’idées "révolutionnaires" récurrentes. Les raisons qui ont conduit ces révolutions à ne pas avoir lieu restent assez claires et il y a fort à parier que la part du monde réel qui pourra rentrer dans le "projet stratégique" de Herbert Diess restera minoritaire.

13/09/2021

Rentrée automobile 2021, entre concurrents, les hostilités reprennent

Les actualités se font nombreuses pour la rentrée automobile. Hyundai annonce sa charge pour l’hydrogène, Toyota investit dans les batteries et le groupe Volkswagen occupe l’espace médiatique à l’occasion du salon allemand qui se tient cette année à Munich. La reprise pousse les constructeurs à cesser de ruminer les pertes de volumes dues au Covid et à la pénurie de composants. A l’heure où les gouvernants prennent plus de décisions technologiques que les ingénieurs, il faut démontrer son agilité.

10/09/2021