Publicité
Publicité
Réseaux - 05/06/2023 - #Volkswagen Vp , #Audi , #Abarth , #Alfa Romeo , #Byd , #Honda , #Jeep , #Kia , #Lexus , #Maserati , #Mclaren , #Nissan , #Opel , #Peugeot , #Smart , #Fiat , #Suzuki , #Stellantis , #Toyota

Distribution : les principales ouvertures et reprises du mois de mai

Par Xavier Champagne Chef de rubrique

Article reservé aux abonnés
Distribution : les principales ouvertures et reprises du mois de mai
Luc Guidez a finalisé la reprise des concessions Citroën, DS, Fiat, Fiat Professional et Abarth d’Arras (62).

Parmi les groupes actifs au mois d'avril, Luc Guidez s’est enrichi de 5 marques de Stellantis à Arras ; le groupe Mariscal a repris Fiat à Maubeuge ; Le groupe Suma a concrétisé un important achat dans le réseau Volkswagen-Audi ; Michel Maggi a ajouté Suzuki à son offre à Aubenas et Bollène ; le groupe Hess a installé Toyota à Sarreguemines...

Pack 10 Actualités

30,00 € HT

Les différents abonnements InfoMarchéClub

Recevoir par mail la Lettre quotidienne des actualités

Recevoir par mail des Alertes Infos

Recevoir par mail les Lettres Statistiques et Evénements

Accès illimité à tous les articles du journal

Accès illimité à la base de données statistiques automobile

 

Tarifs préférentiels pour les événements Autoactu.com

  

Autres articles

Analyse

La distribution, autrefois un frein, est aujourd’hui un booster pour l’arrivée de nouveaux constructeurs

Même si les parallèles ont leurs limites, l’offensive de l’automobile chinoise en Europe qui se dessine avec une précision croissante mérite d’être rapprochée des précédents historiques que nous connaissons. Ceux-ci ont, en Europe, concerné les constructeurs japonais puis coréens. Symétriquement, plus récemment, on a vu les constructeurs européens chercher à s’implanter solidement dans les émergents. Ainsi, un constructeur français comme Renault s’est employé à être beaucoup moins cantonné au marché européen et à "intercontinentaliser" ses marchés et sa production. Dans tous les cas, la question de la distribution a été centrale. Malgré les illusions que le cas Tesla a pu susciter, tout indique que cette problématique reste centrale et que les constructeurs chinois n’ont pas été victimes d’une foi naïve en une possible "disruption tesliste" et s’emploient aujourd’hui à occuper dans le cœur et le portefeuille de marques des distributeurs la place que laissent les constructeurs disrupteurs.