Publicité
Publicité

Les actualités automobiles à la une

Édition du mercredi 22 mai 2024

Réseaux - 22/05/2024

Bonus et leasing social : l’avance de trésorerie des réseaux chiffrée à plus de 320 millions d’euros par Mobilians

Le gouvernement reste sourd aux alertes des distributeurs automobiles dont les entreprises sont fragilisées par l’arrêt des remboursements des bonus et leasing social. L’Etat leur doit au moins 320 millions d’euros dont 160 millions d’euros pour le leasing social. Le pire est à venir puisque les livraisons d’ici septembre pour les commandes de leasing social représentent 500 millions supplémentaires.

Marchés - 22/05/2024

Le britannique Cazoo en redressement judiciaire

(AFP) - Le vendeur de voitures en ligne britannique en difficulté Cazoo, coté à Wall Street, a été placé en redressement judiciaire, ont annoncé mardi les administrateurs de la faillite dans un communiqué.

Publicité

Édition du mardi 21 mai 2024

La mutation réussie de FCA Bank en CA Auto Bank

Avec la reprise de 100% du capital de FCA Auto Bank, le Crédit Agricole faisait le pari de reconstituer par de nouveaux partenariats la perte des financements des marques Fiat, Fiat Professional, Alfa Romeo, Abarth, Jeep, Maserati et JLR. Dès la première année, la financière, rebaptisée CA Auto Bank, a largement dépassé ses objectifs. Les explications de Stéphane Priami et Richard Bouligny, respectivement DG et DGA de CA Personal Finance et Mobility (nouveau nom de la filiale crédit à la consomation).

Analyse - 21/05/2024

Passer du leasing social à l’automobile à loyer modéré

Le dossier de leasing social suscite d’assez solides et compréhensibles réserves tant sa gestion s’est révélée problématique. Mis en pause depuis l’hiver, il devrait être redéfini assez profondément pour renaître en 2025 et les députés Amiel et Lacresse ont assuré à l’Assemblée le 15 mai le "teasing" du rapport qu’ils proposeront prochainement à ce sujet. Le débat ainsi ouvert est d’un très grand intérêt et ne manquera pas d’être animé. On sait aujourd’hui quels sont les écueils entre lesquels il faudra naviguer et, compte tenu de ceux-ci, on peut défendre que c’est d’abord comme un outil de politique industrielle et/ou d’orientation de l’offre qu’il convient de le penser.

Editions précédentes